Parti Progressiste Guyanais

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil > Relations Politiques
Relations avec les Organisations Syndicales

Nos rencontres

Imprimer PDF

RENCONTRES AVEC LES ENTITES POLITIQUES

Le mardi 10 et le mercredi 18 mars 2009, nous avions été conviés par le MDES à une réunion à l'hôtel Amazonia au sujet d'un accord éventuel pour le report des élections régionales de 2010 en raison de la problématique de l'évolution institutionnelle et de son corollaire la consultation populaire. Nous avons fait savoir aux délégations présentes et particulièrement au MDES que nous ne voyons pas d'efficacité à réunir tous les partis de droite comme de gauche sur une telle question. Nous considérons que cette démarche génère plus de confusion que de transparence. Nous avons fait également savoir clairement à l'assemblée que nous étions favorable au report de cette élection en avançant comme argument prépondérant le délitement de la société qui justifie une remise en cause de son organisation institutionnelle. Selon nous, la gauche et la droite ne peuvent avoir sur le fonds les mêmes idées. Nier cette différence c'est croire en la confusion des genres et remettre en cause l'horizontalité. Par suite, le doute s'installe sur l'existence de la verticalité, la tranversalité, la spiralité. En conséquence c'est bien la remise en cause de l'orientation dont il est question.

Nous avons été invités par le Sénateur Georges PATIENT pour une rencontre avec la commission du Sénat dans le cadre de sa mission sur l'évolution institutionnelle. Cette rencontre a eu lieu le mercredi 20 mai 2009 à la résidence du Conseil Régional de la Guyane. D'autres partis politiques étaient également présents tels que l'UMP, les FDG, le PSG, Walwari, la Fédération du PS Guyane. Nous avons fait valoir notre point de vue sur le caractére ubuesque de l'organisation institutionnelle de la Guyane et nous avons posé la problématique du développement de la Guyane qui passe selons nous par deux préalables à savoir la nécessité de considérer la Guyane comme une société à part entière et l'indispensabilité de la remise en cause du lien étroite avec l'Hexagone par l'article 73 de la Constitution qui est assimilationniste (se référer à notre article :"Contribution pour une réelle gouvernance".

Nous avons été conviés par le Président de l'AGEG en tant que Parti Ami à leur assemblée constitutive le Dimanche 5 juillet 2009. Deux camarades de notre Conseil Politique (notre plus haute instance) représentaient notre Parti. Nous considérons la création de ce nouveau parti comme un progrès. Elle participe à la lutte contre l'ineptie de bipolarisation de la vie politique. Il s'agit pour nous d'un renforcement de la démocratie.

 



Lisez librement...

Et si le peuple disait oui par Jean-Marie TAUBIRA

Ecoutez Librement...

Syndication