Parti Progressiste Guyanais

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil > Editos > CELUI QUI A DIT NON

CELUI QUI A DIT NON

Imprimer PDF

Par : Richard JOIGNY

Tout d’abord je prendrai le temps de remercier et de féliciter toutes les forces vives qui s’associent pour dire « NON à la Montagne d’or » car il est capital pour notre pays que nous luttions jusqu’à notre dernier souffle pour que ce projet de Méga mine ne se fasse pas.

Je vois beaucoup de nos compatriotes qui fustigent et critiquent ceux qui osent dire NON A LA MONTAGNE D’OR, mais sans le leur reprocher, je les classerai en deux groupes : ceux qui ont trouvé  satisfaction à leur intérêt personnel (plus communément appelé en créole Chien Lagean !) et ceux qui manquent de connaissance sur le monde qui nous entoure et sont restés à une vision obsolète et dépassée du Monde et de notre Pays (ceux-ci composent 75% de nos représentants politiques).

Plus sérieusement, je tenterai premièrement de faire un peu de pédagogie car au fur et à mesure des débats j’ai l’impression que nous ne savons pas ce qu’est une multinationale.
Une multinationale, c’est une société transnationale, qui n’a pas de frontières, et qui est au-dessus des Etats. Son seul objectif est la recherche du profit, c’est-à-dire de faire de plus en plus d’argent et davantage d’argent, se goinfrer et se goinfrer d’euros sur le dos des pauvres petits travailleurs en pillant les ressources d’un pauvre petit pays sans jamais risquer l’indigestion.

Main d’œuvre pas chère, peu qualifiée et encore mieux si ce sont des travailleurs avec une carte de séjour car ils ne se plaindront pas ! Rien d’étonnant que les emplois prévus ne soient pour près de 75 % que des postes d’ouvriers polyvalents non-qualifiés !

Mais, une multinationale, en plus d’être une entité économique c’est aussi et avant tout le choix d’une politique de développement économique pour le Pays.

En effet, elle représente le symbole de la soumission des Hommes par les tentacules de la domination capitaliste. Pour ces sociétés cotées sur les plus grands marchés financiers, le travailleur, l’humain n’est qu’une variable économique qu’on fait évoluer au fil du temps pour faire encore plus de bénéfices.

C’est aussi pour toutes ces raisons qu’il faut dire NON, car cette domination n’est pas qu’économique, elle est aussi culturelle, sociétale, philosophique et politique !

Effectivement, nous avons tous pu voir les dégâts de la mondialisation dans notre pays, celle-ci même qui, à grand coup d’uniformisation, détruit notre culture, notre identité, nos coutumes et valeurs en les faisant passer pour du folklore.

De plus, nous pouvons constater notre jeunesse hybridée culturellement au point de se penser Américaine à défaut de se sentir Amérindienne, Bushi Kondé sama, créole ou plus simplement Guyanaise.

Il ne devrait donc pas nous étonner que les premiers faits d’armes de la CMO soit le financement du Carnaval, de concerts, de manifestations sportives, de concours de bouillon d’awara avec la complicité d’un président devenu VRP en chef de la société (une des deux fonctions est sûrement fictive). Leur arrogance est telle qu’il ne serait pas surprenant qu’ils poussent le vice jusqu’à participer financièrement à l’organisation de la journée des Peuples autochtones (chez les puissants le mépris n’a pas de limites) !!!

Mais là, vous me direz que je suis mauvaise langue et qu’ils font ça pour nous, pour notre bien, car les collectivités n’ont plus les moyens d’assumer la politique culturelle et qu’ils sont arrivés de leur froid hivernal avec une solidarité à nous réchauffer le cœur… Je me permettrai donc de vous faire un peu d’histoire, en vous renvoyant à la Rome antique « Panem et circences », du pain et des jeux... Donnez-leur à manger et des divertissements et vous manipulerez le Peuple !!! Et malheureusement, c’est une stratégie qui se répète et se répètera encore et encore tant que nous n’aurons pas compris que c’est par nous même que nous devons faire les choses (arrêtons de croire au Père Noël même quand il arrive de son froid sibérien).

De plus, une multinationale c’est aussi une entité politique car souvent elle parraine des candidats aux élections pour tromper le Peuple, elle infantilise nos représentants politiques, influence les décisions prises par eux et parfois, sans états d’Ames, renverse le pouvoir en place démocratiquement élu et tout cela au nom du profit ! N’avons-nous déjà pas suffisamment de contraintes politiques et structurelles dans notre pays pour y rajouter un acteur venu de l’extérieur, qui n’en a que faire de notre avenir et dont le seul objectif est d’exploiter nos richesses pendant 12 ans ?!

La Montagne d’or c’est aussi le fruit d’une vision politique, la vision de beaucoup trop de nos représentants élus devenus aveugles par peur de voir leur échec, par crainte de constater qu’ils ont été politiquement, tellement nuls que leur seul chance de créer de l’emploi et de gagner les prochaines élections c’est une Multinationale !

Au lieu de se battre pour que chaque guyanais puisse avoir l’accès à la terre, afin de pouvoir se nourrir, se loger, pratiquer ses coutumes et ses savoirs-ancestraux, ils se battent et font les bons petits commerciaux et communicants de compagnies russes et canadiennes venues pour piller notre pays.

Pour quelques miettes, quelques bouchées de pain (importé et taxé d’octroi de mer en plus) ils ont vendu notre pays ! Donc mes chers amis, Mesdames et Messieurs, Sé Moun Yan … En 2020, 2021 et 2022 vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Mais je crois que le pire ce sont les indépendantistes et anticolonialistes favorables au projet et qui sont prêts à dérouler un tapis rouge aux russes et aux canadiens. Je les inviterai à faire leur examen de conscience qui leur permettra de voir que finalement ils sont juste anti-français car refuser la colonisation et se battre pour l’émancipation c’est n’accepter aucune forme de colonisation, qu’elle soit politique, économique, française, canadienne ou russe…

Une multinationale comme je vous l’expliquais, c’est un choix de société,  c’est savoir se projeter dans l’avenir, 30 ans après, 50 ans voir 100 ans après… Que se passera-t-il ? Que voulons-nous laisser à nos enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants ? Un pays pollué où ils ne pourront plus cultiver pour se nourrir, des gibiers malades impropres à la consommation, des rivières et criques contaminées où l’on n’y trouve plus souvent la mort que du poisson… Voilà ce que nous voulons pour notre prochain ?!

Nous nous devons donc d’avoir un choix responsable car nous le sommes, nous savons ce que nous voulons et nous savons tous que derrière ce projet Montagne d’or il y en a plein d’autres qui arrivent  car, malheureusement, le pillage ne peut se faire qu’en bande organisée.

Donc mes chers amis, mes courageux lecteurs, et tous ceux qui entendront mes mots, il est important que le NON au projet de la Montagne d’Or soit ferme, fort et solidaire pour qu’il fasse écho chez tous ceux qui se préparent à venir piller Notre Pays !

Tous Ensemble disons NON à la Montagne d’Or le 18-06-18 à Saint Laurent du Maroni !

 

 

Lisez librement...

Et si le peuple disait oui par Jean-Marie TAUBIRA

Ecoutez Librement...

Syndication