Parti Progressiste Guyanais

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil > Editos > Guyane Première Radio

Guyane Première Radio

Imprimer PDF

« Guyane Première Radio », après ses soucis judiciaires est devenue « Guyane la Première Radio ». C’est une radio généraliste publique de France Télévision diffusée sur le territoire qui se trouve en Amérique du Sud. Nous considérons que certains journalistes prennent des aises avec cet outil de communication puissant financé par les fonds publics. Nous le déplorons. Particulièrement, pendant les périodes électorales. Nous sommes écœurés par ces pratiques qui nous font penser aux supports médiatiques totalitaires. Nous n’acceptons pas leur diktat.

 

 

Le temps est venu pour nous de faire savoir que collectivement nous avons du caractère et que si nous devons quitter ce monde, nous le ferons avec dignité. Rien n'est plus fort que nous lorsque nous avons des convictions, de la détermination et que la volonté accompagne notre courage politique. Nous devons résister, tenir face à ce conglomérat de gens stupides qui veulent nous écraser, nous soumettre. Personne ne nous tirera de la soumission si cela ne vient pas de nous. Nous avons l'impression d'être seuls mais je sais qu'au fond de vous la colère gronde. Nous serons bientôt plusieurs et ils nous respecteront. Bonne lecture.


Subitement, je ne peux pas intervenir directement sur mon mur Facebook alors, qu’hier c’était possible. Qu’à cela ne tienne, il y a heureusement d’autres supports d’expression. Guyane la Première Radio, surfe sur les idées de l’extrême droite. Ça fait quel effet ? Alors que la Préfecture nous a classés à Gauche comme nous l’avons précisé, ce media au lieu de faire de l’information, par l’entremise de certains de ses journalistes, essaie d’embrouiller les auditrices et auditeurs. Bien que je ne peux disposer de la bande sonore de l’émission du lundi matin 26/02/2018, il prétend que nous surfons sur les thèmes de l’extrême gauche.


Il serait intéressant de savoir quel est le contrat d’objectif signé avec l’État et quel est le contenu du cahier des charges. Lorsque l’on voit l’état dans lequel se trouve la société, on peut légitimement s’interroger sur son rôle d’informations et sur sa conception du divertissement. Il s’agit d’un media public qui fonctionne avec les deniers publics. Cela a une signification je pense… C’est vrai, on ne s’attend pas à la performance des journalistes de médiapart (incorruptibles, investigateurs, esprit critique etc.), je reconnais qu’il y a quelques uns qui pourraient rivaliser avec cette trempe de journalistes mais peuvent-ils le faire ?


Les auditeurs, les auditrices sont plus cultivés qu’autrefois. Ils sont très peu à absorber sans analyse critique ce qui est offert par ce media. En quoi nos thèmes ressemblent à ceux de l’extrême gauche ? L’Éducation et la formation pour tous afin de sortir la société de cette vague d’incivilité et de violence ? La cantine gratuite pour faire en sorte que les enfants soient bien nourris pour mieux apprendre et permettre le développement agricole du territoire ? Une santé de meilleure qualité qui soit en adéquation avec l’objectif d’une meilleure éducation ? En quoi nos thèmes seraient-ils d’extrême gauche ? Parce que nous  sommes résolument contre la corruption morale et financière, contre le pillage de nos ressources naturelles, contre la Bio-piraterie qui dépossède nos compatriotes Amérindiens et Bushinengués  de leurs savoirs et cultures ancestraux ? Parce que nous sommes contre l’exploitation de la montagne d’or et ses balivernes d’emplois et de pseudo développement économique ?

Oui, notre conception de la société est différente de celle que portent les autres candidats. Nous sommes insensibles à vos caricatures, vos manipulations. Si ça peut vous narguer, j’en suis ravi. Pour votre culture, nous sommes autonomistes. Et cela n’a rien à voir avec l’extrême gauche que nous respectons. Nous sommes dans le jeu démocratique que certains ne respectent pas et pour lesquels vous avez la bouche cousue. Nous ne prônons pas la révolution, nous n’avons recours ni à la violence ni au terrorisme. Vos amalgames vous ressemblent un point c’est tout.


Vous avez classé Jean-Luc Mélenchon, lors des élections Présidentielles à l’extrême gauche. Aujourd’hui qu’il soutient Davy Rimane, vous n’avez rien trouvé d’extrême gauche et vous osez penser que vous faîtes de l’information… Vous êtes surtout un candidat non officiel à cette élection législative partielle en utilisant le support public que tous les contribuables paient. Nous vous soupçonnons d’œuvrer pour les forces de l'argent liées au projet Montagne d'or.  Notre existence, vous allez la supporter n’en vous déplaise. Nous sommes majeurs et nous l’assumons par notre sens des responsabilités et parce que le territoire s’est suffisamment délité.

Nous continuerons à dénoncer les injustices qui frappent notre société. Comme le fait que vous faites intervenir Monsieur Mélenchon sur le média alors qu’il est le soutien officiel de Davy Rimane. Ce n’est pas lui qui est candidat. Son temps de parole doit être compris dans celui de Davy Rimane. Qu'est ce que vous faites de l'équité. Nous sommes dans une élection législative partielle pour des raisons bien précises. Commencez par respecter la loi.


Électrices et électeurs le temps est venu d’exprimer votre dignité.

 

 

Lisez librement...

Et si le peuple disait oui par Jean-Marie TAUBIRA

Ecoutez Librement...

Syndication